mai 19

Chapitre 3 : Lâcher-prise ??? … Oui ! Mais lâcher quoi ?

Print Friendly, PDF & Email
Partages

J’espère que ces 2 premiers chapitres (Définition du Lâcher prise et Principes du Lâcher prise) vous ont éclairé quand à ce que l’on entend par lâcher-prise. Maintenant, nous allons rentrer un peu plus dans les détails.
Comme promis, voici  le chapitre 3 qui vous explique sur quels principaux sujets vous devez lâcher-prise.

Chapitre 3 : Lâcher-prise ??? … Oui ! Mais lâcher quoi ?

1°- Les liens qui vous empêchent d’aller bien

Le lâcher-prise nécessite de rompre les liens qui vous attachent à votre malaise.

Ces liens sont très variés. Ils peuvent correspondre à des croyances ou à des habitudes de penser dont il vous faut faire le deuil.

Il peut s’agir de comportements dépassés et que pourtant vous vous acharnez à reproduire.

Parfois ce sont les épreuves elles-mêmes qui semblent vous tenir ligotés.
Pourtant, il faut briser toutes ces attaches car ce sont elles qui vous empêchent de vous sentir en harmonie avec vous-même.

2°- Vos liens ne vous protègent pas

Vous faîtes le nécessaire pour conserver vos liens alors qu’ils vous empêchent de vivre pleinement.
Plus vous insistez pour les garder, plus ils vous aveuglent et vous cachent votre nature profonde.

3°- Abandonnez vos résistances

Il vous faut donc briser toutes vos chaînes.
Certaines seront faciles à couper, d’autres vous demanderont beaucoup plus d’efforts.
Tout dépendra de la valeur que vous attribuez à vos liens.

4°- Relâchez vos tensions

Si vous voulez lâcher-prise, il faut réaliser que vous tenez à quelque chose.
Ce n’est pas l’objet qui est en cause, mais le fait de prendre : c’est la tension que vous devez ôter, faire tomber les tensions pour vous détacher.

5°- Qu’est ce qui vous pèse ?

Parfois, vous devez vous débarrasser d’un poids.
Ce que vous portez vous semble trop lourd comme par exemple rendre visite à un parent parce que c’est votre « devoir« . Vous vous imposez de le faire alors que personne ne vous le de
mande.
Pourquoi se fabriquer une telle contrainte ? Est-ce vraiment nécessaire ?

6°- Quelle est la nature de vos liens ?

Pour pouvoir se libérer, il faut connaître ce qui vous emprisonne.
Le plus difficile est de s’apercevoir que bien souvent il s’agit d’habitudes, basées sur des scénarios complètement imaginés par vous-mêmes.

 

7°- Nos liens sont fictifs

Comme le dit si justement Guy Finley :
« les liens qui nous retiennent sont des créations de notre esprit ».
Ils n’existent que dans votre tête et ne sont pas réels.
Vous les avez élaborés et entretenus. Ils ont pu être la réponse à une situation du passé qui n’est plus d’actualité.

Souvent il suffit d’en prendre conscience pour les faire disparaître.
Parfois le travail est un peu plus long : tout dépend de leur nature et de l’intensité de l’attachement.

En résumé :

Réglons vos conflits.

Votre malaise vient parfois d’un conflit intérieur qui a besoin d’être résolu.
Si vous ne faîtes pas, votre mal-être reviendra. Il disparaîtra lorsque vous aurez saisi sa nature et décidé de vous en débarrasser

Des efforts inutiles

Prenez conscience de l’énergie que vous déployez pour vous accrocher à votre malaise.
Toute cette tension ou cette crispation montre que vous fournissez des efforts alors que votre nature n’en a pas besoin.
Vous respirez sans le vouloir. Vous êtes en vie sans le décider.
Pour être bien, il est inutile de forcer les choses.
Si vous vous tendez, c’est que vous n’êtes plus en accord avec vous-même.

Deux forces contraires

La chose dont vous devez vous défaire est celle que vous retenez.
Plus vous avez de résistances, plus vous avez du mal à la laisser de côté.
Vous vous acharnez. Vous êtes tellement certains de votre pouvoir !
Vous êtes persuadés qu’à force de volonté, vous allez y arriver.

Mais cela ne fonctionne pas ainsi.

Il ne faut pas s’opposer à ce qui est mais l’accepter.
Il ne faut pas « lutter contre quelque chose » mais « lutter pour sa solution« .

Il faut suivre l’ordre naturel des choses.

Source : « Les dossiers de psycho et DP »

A bientôt pour le chapitre 4 : Pourquoi Lâcher-prise ?

Douce journée à vous !
Coeurdialement

Valérie Madej

Partages
Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : , , , , , , , , ,
quanta-la-vie Copyright © 2013. All rights reserved.

Ecrit 19 mai 2014 par Valerie Madej dans la catégorie "Développement personnel", "Lâcher-prise

4 COMMENTS :

  1. By pierre bertucat on

    Bonjour Valérie,

    Très intéressant et surtout très concret comme approche.
    En effet, on se fabrique soi-même ses liens au cours des
    années.

    Personnellement, j’utilise la sophrologie depuis 1975.

    J’attend avec impatience l’article suivant.

    À+

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Bonjour Pierre, effectivement, nous sommes notre 1er « ennemi » en se créant des tas de bonnes fausses raisons de ne pas réussir. La sophro aide bien à reprendre contact avec soi même et par là même, à prendre de la distance face aux événements. Merci Pierre 🙂

      Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Merci Christine ! Je suis ravie que cet article vous ai plu 🙂 ça me touche beaucoup ! Douce continuation à vous

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.