février 19

La manipulation – Leçon 4 : Domination, soumission et manipulation

Print Friendly, PDF & Email
Partages

Dans le précédent article, vous avez  la cohérence et l’engagement, leur intrication ainsi que les pièges que cela peut engendrer.
Dans cet article, nous allons voir un levier subtil utilisé pour manipuler. Je vous laisse le découvrir en vous souhaitant bonne lecture.

Domination et soumission : un « must » des relations humaines

De tout temps, les sociétés organisées ont créé des structures hiérarchiques. Bien évidemment, il y a des sociétés qui sont plus hiérarchisées que d’autres. Et il semble bien que tout groupement organisé, et cela est vrai aussi dans le règne animal, a besoin de créer une figure d’autorité.

Vous avez tous, moi y compris, été habitués depuis votre enfance, à écouter et à obéir, et les figures d’autorité qui traversent et marquent ou ont marqués vos existences sont nombreuses : on obéit à ses parents, puis à sa maîtresse, à ses professeurs, à la police, aux impôts, au patron etc.

autorite-parentaleVous avez donc intégré le postulat que le respect de l’autorité est nécessaire. Vous en donnez la preuve tous les jours car elle guide la plupart de vos actions quotidiennes : en voiture ou à pied, en respectant les signalisations par exemple.
Toute figure ou tout symbole d’autorité vous renvoie en quelque sorte à une position d’enfant obéissant (ou rebelle d’ailleurs dans certains cas) et annihile en quelque sorte votre sens critique : vous faites tous des choses qui vous déplaisent et qui sont « obligatoires » tel que payer ses impôts ou se lever le matin pour aller travailler (pas toujours mais dans la grande majorité des cas).

leadership-autoritaireMême en dehors des règles consensuelles, fiscales ou autres, vous avez tendance à écouter aveuglément ceux qui, d’une façon ou d’une autre, semblent avoir un savoir, une compétence ou un pouvoir supérieur au vôtre.

Cette « supériorité » peut être due au statut, au titre, au charisme, à l’expérience, au bagou etc.
Vous agissez ainsi parce que cette position est confortable dans la plupart des cas : vous ne prenez pas de décisions car d’autres les prennent pour vous, ce qui vous enlève la responsabilité de ce que vous faites et de son résultat. Et vous agissez ainsi en toute bonne foi.

Cette façon de fonctionner est évidemment pratique quand on veut manipuler autrui, car il n’est rien de plus facile que de s’octroyer certains symboles d’autorité pour obtenir des autres ce que l’on souhaite.

Le mariage complexe de la domination et de la manipulation.

Domination et manipulation sont donc liées, en raison de la grande facilité à manipuler autrui quand on détient une certaine autorité, que celle-ci soit fallacieuse ou véridique, officieuse ou officielle.

Cependant, on pourrait se poser la question suivante :

pourquoi les personnes ayant un pouvoir sur les autres utiliseraient-elles la manipulation pour obtenir ce qu’elles veulent, alors qu’il serait si facile de l’exiger purement et simplement ?

2 raisons principales peuvent expliquer ce paradoxe

Pouvoir officiel et pouvoir officieux

La domination sans manipulation suppose que les liens entre supérieur et subordonné soient clairs et que la domination soit sans équivoque…. Sauf que dans la réalité, c’est finalement rarement le cas.

Par exemple, dans une entreprise, une personne ayant un statut hiérarchique supérieur à une autre peut, en réalité, se sentir en position de faiblesse si le subordonné a un certain « pouvoir » plus officieux, comme par exemple un délégué du personnel.

La domination et ses conséquences.

domination-humaineLa 2ème raison qui confirme bien que domination et manipulation sont liées, est la suivante : la domination, et donc la soumission, pure et simple est très difficile à obtenir, surtout dans la société actuelle qui exalte les valeurs d’autonomie, de libre-arbitre, d’indépendance.
La volonté de contrôler votre destin, vos actes ??? Vous vous rebellez contre tout ce qui peut apparaître comme tyrannique ou arbitraire.

Le despotisme ne serait donc pas dans ces conditions, la solution la plus productive et efficace pour manipuler.
L’autorité est un outil et une aide précieuse, mais elle ne suffit pas toujours.

La domination pure, celle qui ne tient pas compte des personnes soumises, entraîne invariablement la rébellion.
Cette rébellion peut être active et entraîner des conflits ouverts, et elle peut aussi être plus larvée et favoriser les comportements dits « passifs-agressifs » : la personne soi-disant soumise traîne des pieds, fait la tête, « oublie » des directives, ne fait que le strict minimum etc. Bref, la domination dans ces cas là, ne produit rien de bien pérenne et ne fait finalement que mettre en exergue une relation perdant-perdant, que cette relation soit professionnelle, amoureuse ou même amicale.

A savoir quand l’autorité vous ôte votre bon sens…

Il arrive que votre sens critique soit comme annihilé lorsque vous vous trouvez en position de soumission.
Et plus encore que votre sens critique, vos valeurs morales ou éthiques peuvent aussi faire les frais d’un excès de soumission.

Les expériences maintenant célèbres du Pr Milgram ont confirmé cette hypothèse de façon radicale et réellement effrayante !

EXPERIENCE MILGRAMImaginez que l’on vous demande, au nom de la science, d’interroger une personne volontaire pour des tests de mémorisation.
Et à chaque réponse fausse, le scientifique à vos côtés vous demande d’envoyer une décharge électrique à la personne interrogée.

Au début les décharges sont juste désagréables, puis au fur et à mesure que les mauvaises réponses s’enchaînent, les décharges deviennent de plus en plus fortes jusqu’à devenir potentiellement mortelles…. Vous entendez le pauvre hurler, crier, supplier puis tomber dans les pommesmort peut-être….

Le feriez-vous ?

Evidemment, comme une grande majorité de la population, vous répondriez que « non, bien sûr que non ! »

Et pourtant quand cette expérience a été faite, plus de 60 % des personnes testées continuèrent le test jusqu’à envoyer la décharge dite mortelle (heureusement, le volontaire torturé est un comédien)… simplement parce qu’une figure d’autorité leur avait demandé de le faire et qu’elles se sentaient donc déchargées de la responsabilité d’avoir, peut-être, tué un homme.

Quelle expérience intéressante pour les manipulateurs !!!!  🙁

En Bref :

Les rapports de force sont inhérents à votre condition d’être humain

L’être humain n’est ni désintéressé ni pacifique.
Pour preuve, les multiples conflits qui ont ensanglanté et ensanglantent encore notre planète. Les rapports dominants-dominés sont naturels chez l’homme.

La soumission naturelle à l’autorité.

De par votre éducation, vous avez naturellement tendance à respecter et à obéir à ceux qui vous semblent avoir une autorité supérieure à la vôtre, que cette autorité soit officielle, officieuse, réelle ou usurpée d’ailleurs

Manipuler au lieu de dominer.

Il existe des situations où il est impossible d’avoir une position véritablement dominante, car cela implique souvent une dégradation des relations sociales, voire une rébellion à plus ou moins longue échéance des personnes soumises.
Manipuler les autres est souvent bien plus économique en énergie et en temps qu’essayer de dominer de façon arbitraire.

Article inspiré des dossiers de psycho et développement personnel

Dans le prochain article, j’aborderai le principe de réciprocité.

 

Valérie Madej

Partages
Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : ,
quanta-la-vie Copyright © 2013. All rights reserved.

Ecrit 19 février 2014 par Valerie Madej dans la catégorie "Développement personnel", "MANIPULATION

6 COMMENTS :

  1. By Sylvie on

    Très juste! J’en reviens à ma propre histoire de vingt ans de vie commune avec un manipulateur pervers narcissique: tant qu’il était dans la manipulation stricte, je subissais « comme un mouton ». Puis avec le temps ,il a tourné au despotisme et c’est là que je me suis rebellée, ce qui m’a permis de le quitter…Là, on parle de malveillance. Quand on « obéit » à ce manipulateur, on n’en a à la limite même pas conscience (alors qu’avoir affaire à un despote ouvre les yeux).
    J’aimerais aussi faire une analogie avec le monde des chiens ou encore celui de l’enfance: essayer de se faire obéir d’un enfant ou d’un chien par la force n’est pas recommandé: il faut ruser, ce qui est somme toute de la manipulation, et là ça passe tout seul! cela dit, il s’agit de « manipuler » pour guider sans volonté de nuire. (j’élève seule cinq enfants, j’ai été institutrice, et j’ai plusieurs chiens!)Suivre l’autorité est alors un choix: on obéit à quelqu’un de cohérent, stable, qui sécurise.

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Oui Sylvie ! Merci pour ce témoignage. Effectivement, tant que la manipulation ne nuit pas à la personne manipulée, nous pouvons parler d’influence. Ce n’est aucunement malveillant. par contre, le MPN est clairement malveillant et nocif 🙂

      Répondre
  2. By N.Marc on

    Je voudrais juste avoir des titres de livre à lire éventuellement… merci.

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Bonjour Nadia.
      Je vous ai mis une série de quelques articles et de livre traitant du sujet dans la leçon 5 sur la manipulation. Il y a tellement de livre sur le sujet, que je vous invite à aller sur amazon ou à la FNAC et de voir ceux qui vous « parlent » le plus. A bientôt. Valérie

      Répondre
  3. By Fred on

    Mon avis : Le Problème, c’est que, à part les personnes douées naturellement d’un certain bagout, plutôt « leader » et bienveillant, la majorité des gens qui se saisissent de cette question et l’étudient en vue de l’appliquer, le font pour de mauvaises raisons et on aboutit à des drames humains et sociaux. Le management par la domination qui est courant dans nos Grandes Entreprises, conduit à des situations de harcèlement moral et des vagues de suicides pour certaines Entreprises… J’ai toujours trouvé « malsain » de se saisir de cette question pour soi, son business, ses relations, sa vie professionnelle. Si on cherche, c’est déjà en vue d’obtenir qq chose par un moyen dont on ne dispose pas naturellement de façon bienveillante.

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Merci Frederic pour votre commentaire.
      Vous avez en grande partie raison et j’ajouterai que vous oubliez peut être aussi, que nous sommes tous et toutes des manipulateurs, à différents degrés bien évidemment. Que faites vous quand vous souhaitez obtenir quelque chose de la part d’une personne ? vos arguments sont une forme légère certes, mais c’est une forme de manipulation…. Les choses ne sont pas aussi tranchées que ce que vous expliquez, malheureusement… ça serait si simple !
      Tous mes voeux pour cette merveilleuse année 2015.
      Coeur-dialement
      Valérie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.