juin 23

Lâcher-prise dans son corps – Chapitre 6

Print Friendly, PDF & Email
Partages

Dans les chapitre précédents, vous avez pu voir tout ce qu’on entend par « lâcher prise » à savoir :  « la définition du lâcher-prise », « les principes du lâcher-prise« , ensuite vous avez pu découvrir « lâcher prise oui… mais lâcher quoi ?« , puis « à quoi bon lâcher prise après tout ? » et enfin « les attitudes à adopter pour lâcher prise »

Maintenant que vous avez lu tous les principes pour appréhender la notion de « lâcher-prise », voyons en détail tous les aspects.

Dans cet article, nous allons aborder le lâcher prise dans le corps, votre véhicule irremplaçable dans cette vie.

Bonne lecture !

1°- Le lâcher-prise commence dans le corps

Vos pensées et vos sentiments influent en permanence sur votre corps. Lorsque vous êtes en proie à des pensées qui sabotent votre moral, votre corps le ressent : il se raidit et se contracte. Par contre, quand vous êtes enjoués, votre corps est détendu. Aussi, si vous prêtez attention à votre corps, vous pouvez savoir si vous êtes bien avec vous-même.

C’est pourquoi vous pouvez également l’utiliser pour vous sortir d’une situation à priori bloquée. Il peut servir de pont entre votre monde intérieur et le monde extérieur.

C’est même la 1ère étape pour vraiment y parvenir. Il suffit simplement de marquer une pause pour écouter avec attention et respecter votre propre corps..

2°- Le lâcher-prise dans le corps

Lorsque vous êtes impliqués dans un événement, vous vous oubliez pour faire « corps » avec ce qui se vit.
En consacrant 10 à 15 mn à la relaxation, vous allez ressentir le lâcher-prise dans votre corps. C’est à la portée de tous.

Cet exercice vous permet de comprendre le sens du lâcher-prise. En le ressentant, vous le vivez.

3°- Ecoutez votre corps*

Pour pouvoir écouter votre corps, il faut d’abord vous arrêter et prendre une profonde inspiration. La détente est immédiate. Poursuivez les respirations intenses jusqu’à ce que la détente soit satisfaisante.
Ensuite, orientez votre attention, par exemple, sur une partie de votre corps qui vous semble tendue.

Cette tension n’est d’ailleurs pas là par hasard. Elle est la conséquence de votre vécu mal assimilé.

Vous pouvez observer cette tension, la ressentir pour essayer de mettre des mots sur ce qu’elle essaye de vous dire

Si par exemple, vous ressentez une raideur dans le dos, dirigez votre attention vers elle. Puis prenez du recul et demandez-lui ce qu’il ressent. Des expressions comme « en avoir plein le dos » peuvent alors surgir et vous éclairer pour débloquer la situation.

4°- Le conflit dans le corps

Lorsque vous vivez une situation délicate, votre corps le ressent.
Chaque émotion est vécue au niveau du corps.

Il est le lieu de tous vos conflits.
Il conserve la marque de toutes vos émotions.
Il vous renseigne sur tout ce que vous n’avez pas compris et sur votre manière d’appréhender la vie.

Il a conservé les traces de vos difficultés.

Si vous ne voulez pas l’entendre, il se manifestera tôt ou tard, par la maladie ou tout autre mal corporel, vous obligeant ainsi à réfléchir.

5°- Respectez votre corps

Au fur et à mesure que vous faites attention à votre corps, vous vous apercevez qu’il vous enseigne beaucoup sur vous même.
C’est pourquoi vous lui devez un profond respect et le lui montrer. Vous devez, bien sûr, en prendre soin, en ayant une hygiène de vie adéquate.
Il s’agit de bien le nourrir mais aussi de l’entretenir correctement.
L’objectif est de lui montrer que vous l‘aimez et que vous vous sentez bien avec lui.

Il est utile de lui consacrer une attention plus intérieure, en prenant des rendez-vous réguliers avec lui, juste pour être avec lui et seulement lui.

En résumé :

  • La sagesse du corps
    Le corps vous révèle ce que vous ressentez.Il vous renseigne sur qui vous êtes.
  • Ayez confiance en votre corps
    Si vous êtes à l’écoute de votre corps, vous savez qu’il ne se trompe pas. Ce qu’il vous dit est toujours vrai. Si vous vous bloquez le dos par exemple, c’est qu’il est temps de vous arrêter un moment pour passer du temps avec vous. Cette pause ne peut être que bénéfique. Faites le point et réfléchissez aux événements récents. Demandez vous en quoi ce mal de dos peut vous éclairer sur ce que vous vivez. Ayez confiance en votre corps : lorsqu’il ne fonctionne plus, il vous délivre un précieux message. Soyez à son écoute.
  • Apprenez à vous détendre
    La vie stressante que vous menez vous oblige à marquer des temps d’arrêt. Cela est nécessaire pour conserver votre équilibre et maintenir votre cap. Lorsque vous êtes coincés dans les embouteillages, ne vous crispez pas. Prenez une profonde inspiration. Sentez votre corps se détendre. Il ne sert à rien de s’agacer, c’est de l’énergie gaspillée. Prenez de la distance, relâchez vous. Vous vous sentirez beaucoup mieux, physiquement comme moralement.

Source : « Les dossiers de psycho et DP »

*Photo credit: Kukhahn Yoga / Foter / Creative Commons Attribution-NonCommercial 2.0 Generic (CC BY-NC 2.0)

A bientôt pour le chapitre 7 : « Faire taire le mental »

Douce journée à vous !

Coeur-dialement

Valérie Madej


Partages
Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes :
quanta-la-vie Copyright © 2013. All rights reserved.

Ecrit 23 juin 2014 par Valerie Madej dans la catégorie "Lâcher-prise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.