septembre 15

10 attitudes qui génèrent les émotions négatives

Print Friendly, PDF & Email
Partages

10 attitudes qui génèrent les émotions négatives

Bien souvent les sites de développement personnel vous parle de comment éviter ou transformer vos émotions négatives en émotions positives, mais rarement ils vous décrivent les attitudes qui entretiennent ou génèrent ces émotions négatives en vous, partant certainement du principe que vous les avez déjà identifié.

Comme la vocation de ce blog est de reprendre les « fondamentaux » afin de les décrire de façon simple et accessible pour tous, j’ai donc décidé de vous relister 10 attitudes qui entretiennent ces émotions négatives qu’on aimerait tant voir disparaître.

Ainsi, en identifiant puis en modifiant ces comportements, vous retirerez une source de négativité dans votre vie.

Ces comportements  sont appelés, en psychiatrie, distorsions cognitives (défini par le psychologue américain Aaron Beck en 1967et complété par David Burns en 1980)  et désignent des façons de traiter une information qui résultent d’erreur de pensées prévisibles, et qui ont pour conséquence d’entretenir des pensées et des émotions négatives.

Ces comportements contribuent aux troubles émotionnels comme la dépression et l’anxiété entre autres.

1er comportement : la pensée « tout ou rien » 

pensée tout ou rien, pensée négative

C’est un mode de pensée polarisée c’est à dire tout ou rien, noir ou blanc, jamais ou toujours, bon ou mauvais etc, quand cela ne correspond pas à la réalité.

Par exemple :

quand vous avez réalisé quelque chose qui n’est pas tout à fait parfait mais que vous considérez comme raté parce que pas parfait.

 

2ème comportement : la déduction arbitraire

C’est tirer des conclusions hâtives, habituellement négatives, à partir de peu d’évidence.

Par exemple :
quand vous tentez de lire dans la pensée d’autrui :  cela revient à déduire des pensées probables ou possibles d’une personne.

generalisation, pensee négative3ème comportement : la surgénéralisation 

C’est le fait de tirer une conclusion générale sur la base d’un seul ou de quelques incidents.

Par exemple :
si un événement négatif arrive dans certaines circonstances, s’attendre à ce que cela se reproduise constamment.

4ème comportement : l’abstraction sélective 

Ne porter attention qu’aux détails négatifs en excluant les détails positifs.

5ème comportement : la dramatisation et minimisationdramatiser, pensée négative

C’est le fait de donner un poids plus grand à un échec, une vulnérabilité ou une menace qu’à un succès, une force ou une opportunité.

C’est aussi s’attendre au pire alors qu’objectivement il est moins probable que d’autres possibilités, ou encore c’est vivre une situation comme intolérable alors qu’en réalité elle n’est qu’inconfortable.

6ème comportement : la personnalisation

C’est penser à tord être responsable d’événements fâcheux hors de son contrôle ou encore penser à tort que ce que les autres font est lié à soi.

7ème comportement : le raisonnement émotionnel

C’est la croyance que les émotions correspondent à la réalité.

Par exemple :
j’ai peur donc il y a un danger, ou je suis stupide plutôt que je pense que je suis stupide)

8ème comportement : les croyances sur ce qui devrait être fait 

Ce sont des attentes sur ce que la ou les personne(s) devraient faire sans prendre en compte les capacités de la ou des personnes ni des ressources disponibles dans la situation.

pensée négative, étiquetter

9ème comportement : l’étiquetage

C’est la limitation de la pensée due à l’utilisation d’une étiquette.

Par exemple :
Plutôt que de décrire un comportement spécifique, utiliser un qualificatif qui pose un jugement :  » j’agis comme un perdant », plutôt que « je suis un perdant »

Le 10ème comportement : le blâme

Tenir à tort les autres responsables de ses émotions ou à l’inverse, se blâmer pour celle des autres.

 

Il en existe d’autres telles que :

  • l’illusion de pouvoir contrôler autrui ou l’illusion d’être contrôlé,
  • la tendance à se comparer négativement aux autres, etc

Bonne lecture et à la semaine prochaine 😉

Coeur-dialement

Valérie Madej


 

Partages
Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : , ,
quanta-la-vie Copyright © 2013. All rights reserved.

Ecrit 15 septembre 2013 par Valerie Madej dans la catégorie "Développement personnel", "DIVERS

11 COMMENTS :

  1. By Karimi Mohamed on

    Je ne saurais vous remercier Madame pour les éclairages et les lectures que vous nous fournissez. La simplicité avec laquelle vous traitez des dossiers ne peuvent qu’être appréciées.Merci encore une fois et vous souhaite bon courage

    Répondre
  2. By maryse fichoux-abalain on

    un grand merci pour cet article qui va me faire avancé un peu plus… c’est moi à 90 %

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Avec plaisir Maryse …. tu vas faire de grands grands pas 😉 à très très bientôt maintenant (c’est ce we)

      Répondre
  3. By dupla on

    Bonjour, Valérie,

    En fait, à la base de ces 10 générateurs de négativité, il y a le sentiment que je ne suis pas vraiment satisfaite de ma vie, de mon comportement, et je projette à l’extérieur ce que je n’ai ni la force ni le courage d’exprimer….

    Je laisse aux évènements, aux médias, au temps, aux autres , le pouvoir de gérer ce que je ne prends pas la décision de faire moi-même.

    Une fois que je réalise cela , j’ouvre les yeux, je détoxique l’ensemble cerveau-corps que je prends en charge, je le préserve, et tout devient clair…

    Merci, Valérie

    Mireille

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Merci Mireille pour ce partage. As tu trouvé la raison fondamentale qui fait que tu ne te sens pas super bien dans ta vie ? le ou les besoins qui sont derrière ? peut être même s’agit il de trauma, petit ou grand, liés à des périodes de ta vie antérieure, adolescence, enfance, jeune adulte ?
      Bonne continuation à toi 🙂

      Répondre
  4. By malou on

    Bonjour Valérie

    Merci pour cet éclairage, nouveau il est vrai tant on voit comme vous le faites remarquer plûtot comment transformer en positif ; je me disais en lisant que si l’on met en application les accords toltèques finalement on évite pas mal d’écueils ?

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Bonsoir Malou, je suis tout à fait d’accord avec vous. Les accords Toltèques aident bien à « lisser » les choses.
      Bonne soirée et merci pour ce partage 🙂

      Répondre
  5. By Marc on

    C’est très exacte, et beaucoup de patients viennent me voir en se faisant leur propre malheur ainsi;
    à nous de proposer des exercices (pnl?) pour évoluer et changer, car même si on le sait, faut il encore ré habituer notre cerveau à raisonner autrement…

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      C’est vrai Marc, c’est tout un apprentissage. Merci de votre partage et bonne journée

      Répondre

Répondre à Valerie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.