juillet 3

2ème miroir : Le reflet de vos jugements du moment

Print Friendly, PDF & Email
Partages

Dans le précédent article, vous avez découvert le tout 1er miroir : « le miroir du moment » et vous avez aussi pu comprendre qu’il n’existe pas 1 miroir mais plusieurs types.

2ème miroir : Le reflet de nos jugements du moment

Vos interlocuteurs sont vos reflets personnels.

Ils vous montrent ce que vous êtes sur le moment, la perception qu’ils ont de vous.

C’est le reflet des choses que vous jugez dans votre vie : la violence, la prétention, la malhonnêteté, la cupidité etc

Comment faire la différence entre le reflet de ce que vous êtes  et celui de ce que vous jugez ?

En examinant les personnes proches de vous et en reconnaissant les traits et caractéristiques les plus irritants ou exaspérant pour vous.

A ce moment là, demandez-vous : « me montrent-ils ce que je suis en ce moment ?« 

  • Si oui : corrigez vous
  • Si non : il s’agit donc du reflet de ce que vous jugez dans votre vie.

Ce second miroir est plus subtil et difficile à reconnaître que le précédent.

Et le simple fait de reconnaître ce miroir et donc d’identifier vos jugements amorce la « guérison » de ceux-ci.

Rappelons qu’un jugement agi, selon la loi d’attraction comme un aimant  et les engluent dans votre vie.

En acceptant que telle chose puisse exister, en cessant de juger, vous libérez les personnes qui en étaient le reflet.

Au même titre qu’il est pratiqué avec le mantra d’Ho’Oponopono,  bénissez  et remerciez les personnes qui vous ont permis de mettre l’accent sur ces jugements, vous permettant ainsi de sortir du cercle vicieux de la colère et du ressentiment, et vous libérant de la souffrance et de la douleur .

Cette attitude éloignera naturellement ces personnes de votre vie.

La semaine prochaine, je vous dévoilerai le 3ème et très surprenant miroir : le reflet de ce que vous avez perdu ou abandonné ou de ce qui vous a été enlevé…. 

 

Bonne lecture !

Valérie Madej


 

Partages
Rendez-vous sur Hellocoton !


quanta-la-vie Copyright © 2013. All rights reserved.

Ecrit 3 juillet 2013 par Valerie Madej dans la catégorie "Développement personnel", "Les miroirs

6 COMMENTS :

  1. By Sylvie on

    Bonjour,
    J’avoue ne pas avoir compris cette explication. Mais pour les 2 autres miroirs, c’est ok.

    Répondre
  2. By valinette (Auteur) on

    Bonjour Sylvie.
    Vous détestez par exemple quand quelqu’un est trop prétentieux…. et vous ne rencontrez que des personnes comme cela dans votre vie.
    Ou bien à l’inverse, vous n’aimez pas les personnes trop discrètes et à nouveau vous vous retrouvez entourés par ce type de personne.
    En fait, ce miroir est là pour vous faire comprendre que le fait de détester ou ne pas aimer correspond à un jugement, et par conséquent à une forme d’intolérance.
    Et ce miroir vous invite juste à accepter que les autres soient différents de vous, même si cela ne correspond pas à vos valeurs ou goûts :
    L’acceptation plutôt que le jugement. Ce n’est pas très facile à expliquer…. mais est ce que c’est un peu plus clair ?
    Merci en tous cas pour votre question et votre partage.
    <3 douce soirée. Valérie

    Répondre
    1. By Sylvie on

      Bonsoir,

      Oui c’est plus clair. En fait je le savais de façon peut être inconsciente, mais cela me paraissait tellement évident que je n’ai pas pensé que ce soit ce 3ème miroir dont vous parlez.
      Merci

      Répondre
  3. By Gregory on

    Bonjour,
    Je crois que nous pourrions insister sur l’aspect personnel du reflet… Nous jugeons et ne supportons pas la prétention : y a-t-il une partie de nous, qui est prétentieuse, et que nous n’assumons pas ?
    L’intolérance de certains caractères vient souvent (je dirais tout le temps) du fait qu’ils nous renvoient à des parties de nous-mêmes que nous n’avons pas reconnu et que nous ne voulons pas voir !
    Une fois ces parties reconnues, la tolérance est beaucoup plus facile et non « forcée » par principe 🙂
    Bravo pour vos articles !

    Répondre
    1. By valinette (Auteur) on

      Bonjour Grégory
      Merci pour votre commentaire ! Et justement, je fais cette série d’articles pour casser ce préjugé qui veut que nous ayons « sytématiquement » une facette de nous concerné par ce reflet qui nous dérange. Si vous avez bien lu mon article, vous avez vu que vous avez une question à vous poser. Si la réponse est négative, elle est négative et point final. Maintenant si la tolérance est quelque chose qu’il vous faut « forcer »…. ça ne marchera pas non plus…! je pense qu’il est préférable d’aller chercher à quoi vous ramène ce reflet, quels sont les souvenirs qui y sont associés, dans quelles situations et à partir de là, travailler à faire la paix avec la partie de vous qui REFUSE de tolérer parce qu’elle en a souffert, l’accepter et ensuite désamorcer tout les affects liés à cela avec de l’EFT par exemple, ou Ho’Oponopono.
      Ne jamais forcer ni à se dire que le reflet nous appartient pour pouvoir le tolérer, ni se forcer à tolérer…. parce que là, c’est votre mental qui à nouveau veut tout contrôler et nous savons que ça ne fait que renforcer les choses au lieu de les soulager.
      Merci à vous et bonne journée.
      Valérie

      Répondre
  4. By rj-coaching on

    Merci pour cet article, je suis d’accord avec le commentaire de Grégory à savoir : notre aspect personnel du reflet. Bien souvent, quand nous ne supportons par quelque chose chez une personne, cela nous renvoie à une partie de nous même et il importe de regarder cette partie, d’en prendre conscience. Cela peut évoquer nos valeurs, nos besoins insatisfaits et bien d’autres choses encore…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge