décembre 13

Comment traiter tous les « Vieux trucs » qui continuent à réapparaître dans votre vie

Print Friendly, PDF & Email
Partages

La semaine dernière, je vous ai promis une série d’articles sur le bonheur.
Aujourd’hui, après avoir vu les 7 étapes pour devenir une personne heureuse, je vous propose de découvrir comment ne plus jamais vous décourager lorsque de vieux mécanismes, de vieilles douleurs, croyances, émotions etc reviennent à la surface alors que vous pensiez en avoir terminé avec eux !
J’ai traduit cet article parce qu’en le lisant, il m’a tout de suite « parlé » et il est le reflet de ce que les personnes que j’accompagne en EFT me confient.
Que cet article vous apporte les réponses que vous recherchez.
Bonne lecture.

« Rien ne va jamais loin tant qu’il ne nous a pas enseigné ce que nous devons savoir. »
Pema Chodron

couches de trucsCe que j’aime appeler « les trucs« , sont le complexe au sujet de nos croyances personnelles, les mentalités, les modèles de comportement, les ancres émotionnelles sur nos expériences passées, et tout ce que nous recherchons à lâcher.

Nous sommes tous sur le chemin d’une prise de conscience croissante et de libération, au sujet de ce genre de choses.
C’est pourquoi nous faisons tout ce que nous faisons, pour nous-mêmes, zen soutien de notre propre croissance personnelle. On pourrait penser que c’est ce pourquoi nous sommes sur cette planète : aborder ce genre de choses.

J’ai récemment rebondi de manière assez difficile sur certaines choses qui n’ont cessé de réapparaître dans ma vie au cours des années. Vous savez, ce genre de truc que je pensais avoir réglé une bonne fois pour toute.
Le truc sur lequel j’avais travaillé dur, transpiré d’efforts à cause de lui, hurler, et que, finalement, je pensais avoir laissé derrière moi.

C’était très frustrant. C’était comme si tout en moi criait :

« Celui-là encore ?
J’ai déjà travaillé sur ce point  !
Je veux en finir avec lui !
« 

Ça vous semble familier ?

J’ai réalisé que j’avais besoin de m’occuper, non pas tant de ce qui allait arriver, mais de ma réaction à l’idée que certaines choses REVENAIENT de nouveau.

Se-comparerEn me rendant compte de ceci, j’ai réalisé que beaucoup d’entre nous ont l’habitude de se comparer et de s’opposer – à d’autres personnes, à ce que nous lisons ou voyons dans les médias, ou à la façon dont nous avons été dans le passé.
Cela fait partie de la mentalité occidentale, ce genre de concurrence constante et d’évaluation sur la base de ce qui se passe autour de nous.

Alors que dans certaines parties de la vie, ce comportement pourrait être utile, dans le domaine de la croissance personnelle, ça ne l’est pas.

Voici les 3 étapes pour faire face à ces «trucs» qui continuent de réapparaître dans votre vie:

1. Reconnaître que c’est une nouvelle couche de vieux trucs, et pas une vieille couche de vieux trucs.

Nous avons déjà énuméré toutes ces vieilles couches !

Les systèmes de croyances profondément enracinées sont compliquées, et il y a tant d’éléments à prendre en compte.
Leur réapparition ne signifie pas que nous n’avons pas encore atteint un changement, cela signifie que nous avons fait ASSEZ de travail pour permettre à de nouvelles couches de se manifester.

C’était vraiment évident pour moi il y a environ 4 ans lors du démarrage d’une nouvelle relation.

J’avais mis fin à une relation très formatrice 2 ans auparavant.

J’ai pris 50% de responsabilité pour cette fin, et 100% de responsabilité pour moi-même, concernant mon comportement dans cette relation.
J’ai décidé que je voulais attendre un peu avant d’entrer dans une nouvelle, d’avoir vraiment le temps de me concentrer sur moi, de réévaluer ce que je voulais de ce type de connexion, et de travailler sur certains de mes trucs qui se manifestent quand j’étais dans un partenariat.

ancres émotionnellesEt je l’ai fait.
J’étais célibataire depuis deux ans, et j’ai vraiment exploré les relations passées, et la pléthore de crasse que j’avais attaché à elles.
Ce fut un temps vraiment utile, et je sentais que j’avais réalisé beaucoup de prise de conscience et que j’avais évoluée durant cette période.

Puis j’ai fait une nouvelle rencontre avec laquelle je voulais entamer une relation. Il était temps pour les pneus de reprendre la route.

J’ai été stupéfaite par ce qui a été déclenché.
Il est choquant que les trucs que je pensais avoir réglé, avaient finalement été conservé !
Je me souviens d’avoir été incroyablement déçue et frustrée.

stupéfaiteAprès la déception initiale effacée, je me suis assis pour voir comment je me sentais RÉELLEMENT.
Et oui, la plupart des choses qui montaient m’étaient familières, mais elles étaient aussi un peu différentes.
Elles avaient un sens différent, ou ma compréhension de celles-ci était plus grande, ou j’avais pris plus de responsabilité envers elles.

Il y a certainement eu un changement, je ne l’ai pas reconnu au premier coup d’œil en raison de cette attitude de « je pensais avoir déjà réglé tout ça ! »

2. Reconnaître que le changement a bien eu lieu.

le changementCe n’est peut-être pas énorme; ça ne sera pas évident au départ; mais si nous avons fait un peu de travail, alors, le changement a eu lieu.

Prenez le temps d’apprécier les petits changements; avec le temps ils vont se développer en changements plus importants que nous pourrons plus facilement reconnaître et vraiment apprécier.

3. Commencer à reconnaître tous les domaines de notre vie avec lesquels nous « voulons juste en avoir fini ».

Ceci s’étend à l’extérieur de notre chemin de croissance personnelle.
Nous pouvons aussi les reconnaître au niveau de notre carrière, de nos relations, et de toutes les zones pour lesquelles nous nous fixons des objectifs.
Cela peut être très subtile, et un peu insidieux.

Nous voulons reconnaître les signes de « Je veux en avoir fini avec ça! » car ils peuvent nous empêcher de progresser; si nous frappons dessus trop de fois, cela peut causer suffisamment de sentiment de défaite pour nous faire quitter notre chemin, brouiller nos motivations.

Ils peuvent également nous empêcher de reconnaître nos progrès et l’évolution que nous avons fait.
Il est facile de manquer le petit, mais significatif, progressif, des changements quand nous nous sentons découragés, et nous sommes parfois découragés quand nous n’aimons pas où nous en sommes.

sentiment_de_rejet_echec_culpabiliteCette attitude ne nous soutient pas. C’est fatigant. Elle crée un sentiment d’échec. Elle nous dit que nous devrions être quelque part où nous ne sommes pas, et nous dit que nous ne sommes pas assez bon.

C’est tellement important pour nous de reconnaître et d’accepter où nous en sommes, et de se rappeler que vraiment c’est un voyage, pas la destination .

Y a-t-il des modèles ré-émergents qui continuent d’apparaître dans votre vie ?
Savez-vous pourquoi ?

Vous pouvez partager vos expériences en vous joignant à la conversation dans la section commentaire ci-dessous.

Cet article a été écrit par Maria Moraca.
Maria est un « Channeler intégré conscient ». Elle et Zurac (son « mec de l’entité ») fonctionnent en tandem; Maria encourage la responsabilisation et Zurac offre un aperçu et des éclaircissements aux questions concernant le chemin de vie.
Son site web et blog sont à mariachanneling.com (en anglais).

Source : purposefairy.com

J’espère que vous avez trouvé des éléments susceptibles de vous aider ou de provoquer un déclic, voir de vous rassurer.
Pensez à partager vos expériences et sachez que je réponds toujours à vos commentaires.
Douce continuation.
Coeur-dialement

Valérie Madej


 

Partages
Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : , , , , , ,
quanta-la-vie Copyright © 2013. All rights reserved.

Ecrit 13 décembre 2014 par Valerie Madej dans la catégorie "Développement personnel", "DIVERS

12 COMMENTS :

  1. By Annie Buch-Lachéroy on

    je crois que la vie me force en ce moment à laisser les vieux « trucs » . C’est bien . j’ ai souffert avant . J’ en ai fait mon deuil . A présent , vraiment …je me sens mieux !

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Merci Annie pour votre témoignage et Bravo à vous !
      Effectivement, il arrive un temps où il nous faut laisser aller ce qui nous a blessé et il faut aussi se donner le droit de ne pas pouvoir le faire aussi aisément que nous l’aurions souhaité….
      Petit à petit, le nouveau remplacera l’ancien et plein de nouvelles jolies choses vont embellir votre vie, j’en suis certaine !
      Soyez douce avec vous même !
      Coeur-dialement

      Valéroe

      Répondre
      1. By joyce on

        bonjour Valerie
        et merci à toi pour toutes tes lettres
        Ce que tu dis m’est arrive dernierement , j’ai cru etre a l’abri d’une personne et un grand clash c’est encore produit avec elle , malgres tous mes « nettoyages » sur le moment j’ai été dépoté puis j’ai vu l’affaire sous un tout autre jour ..et j’ai compris beaucoup d’autres chose sur notre relation .Tout a coup j’ai vu  » l’autre coté du rideau  » qui m’avait échappé jusqu’a present . LA destination est le CHEMIN effectivement

        Répondre
        1. By Valerie (Auteur) on

          Bonjour Joyce ! Bravo à toi d’avoir eu la présence d’esprit de prendre du recul pour voir ce qui se trouvait de l’autre côté du rideau !
          Merci pour ce partage d’expérience.
          A tout bientôt
          Coeur-dialement
          Valérie

          Répondre
  2. By dominique bouckaert-schockaert on

    Formidable article Valérie! J’en sais quelque chose aujourd’hui. Je me souviens d’un ostéopathe étiologue qui me
    disait un jour où je désespérais de n’être pas plus loin malgré
    tant de désir de me débarrasser du problème qui est le mien:
    « Acceptez votre impuissance ».
    Je suis arrivée sur Linkedin par « hasard », mon corps s’est mis à vibrer délicieusement, j’ai accepté. Vous n’imaginez pas combien chaque jour j’apprends sur moi-même sur le sujet ici traitéde. En plus je rencontres des êtres merveilleux
    comme vous Valérie et bien d’autres, c’est ma joie ici et maintenant. Merci! Nous ne sommes nulle-part par hasard. En être conscient nous rend plus attentif à l’ici et maintenant
    et aux messages de notre corps.

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Woaw Dominique !!! Quel joli témoignage ! Je me suis aussi retrouvée dans cet article et je crois qu’il va parler à énormément de monde… nous sommes parfois tellement peu indulgente envers nous même ! C’est pourquoi, je ne cesse de répéter « soyez doux avec vous-même » parce même l’évolution la plus minime est déjà un grand pas en avant !!
      Merci pour toutes les synchronicités de la vie qui font que nous rencontrons les bonnes personnes au bon moment !
      Bravo à vous pour le travail que vous faites sur vous et pour tous les résultats que vous avez déjà obtenus 🙂
      Soyez douce avec vous même ! Coeur-dialement !
      Valérie

      Répondre
  3. By Patricia on

    Bonjour Valérie,

    Je suis vos articles depuis plusieurs mois maintenant.
    Celui -ci m’interpelle particulièrement.
    Après une séparation difficilement vécue il y a quelques années, j’ai décidé de « me prendre en main » et de travailler sur moi -même, mes relations avec autrui, et penser à moi.
    Je viens de faire une nouvelle rencontre et la panique a ressurgit pratiquement instantanément alors que je croyais être débarrassée de certaines réactions…Du coup, la personne en face me sentant hésitante, hésite aussi à se lancer vraiment…Aie aie…C’est quand on croit que l’on a réglé certaines choses qu’elles réapparaissent et nous semblent amplifiées! J’aime beaucoup votre façon de voir les choses, et la phrase « c’est un voyage, pas la destination ».
    Qu’il est difficile de se battre contre ces démons…et revient souvent la question comment ne pas se laisser embarquer par la panique!
    Bravo à vos articles, ils m’interpellent toujours.
    Cordialement

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Bonjour Patriçia et merci pour ce témoignage ! Je crois que nous sommes nombreuses et nombreux, à avoir vécu ce genre de choses…. Dans votre cas, je vous conseillerai d’accueillir cette émotion, cette panique que vous ressentez (car quand nous luttons contre quelque chose, nous la renforçons ne serait que par la tension que nous y mettons), puis de vous poser les questions suivantes : « quel désir, quel besoin se cache derrière cette panique ? ». Et à partir de là, demandez vous « est ce que je peux lâcher prise sur cette peur/désir/besoin ? », « si oui, est ce que je veux libérer cette peur/désir/besoin ?  » et si oui, « quand ? » (méthode SEDONA)
      Vous pouvez aussi vous aider avec de l’EFT, en tapotant juste sur votre ressenti.
      Dans tous les cas, communiquez avec votre partenaire, pour le rassurer et lui faire comprendre que cela n’a rien à voir avec lui et ce qu’il vous apporte, mais seulement avec vos vieux fantômes…. il n’en sera que plus rassuré et je suis certaine que cela lui donnera l’envie de vous « protéger »
      A bientôt et merci pour votre fidélité
      Coeur-dialement
      Valérie

      Répondre
  4. By Liliane on

    Bonjour et ravie de lire un article aussi bien écrit et éclairant. Je me suis retrouvée un peu sur ce parcours. Aujourd’hui je sais que la seule façon de bien vivre ce que la vie nous apporte c’est de vivre le présent sans croire que c’est nous qui le faisons. Même si nous avons notre libre arbitre, et pouvons nous mettre ou pas en action, le ciel fait tout pour nous à part l’étincelle qui déclenche la machine.
    Merci de nous faire pauser le temps d’une petite introspection toujours bénéfique

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Merci Liliane pour ce partage.
      N’oubliez jamais que vous êtes l’auteure de votre vie, et que le ciel ne peut faire les choses si vous ne l’y aidez pas un peu. C’est avant tou vous qui faites des choix, qui orientez ou non vos pensées…. le ciel ne fait que vous donnez les coups de pouce nécessaire pour vous porter sur le chemin.
      Bonne continuation
      Coeur-dialement

      Valérie

      Répondre
  5. By lartigau on

    je me bas encore à ce jour pour passer au dessus d’une période de ma petite enfance…pas facile mais je veux y arriver!!!

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Bonjour Eliane.
      Le 1er pas pour « passer au dessus de quelque chose » va être de l’accepter. ça ne veut pas dire que vous êtes ok avec ce qu’il s’est passé, mais simplement, ça s’est passé et maintenant, vous ne pouvez rien y changer. Votre colère, ou votre peine, ou votre chagrin ne changera pas ce qu’il s’est passé…. ça a eu lieu…. et aujourd’hui, cela fait partie de vous, cela fait partie de votre expérience. Et aujourd’hui, plus que « vouloir passer au dessus de cette période » vous « choisissez de passer au dessus ».
      C’est un choix que vous faites : vous vous autorisez à aller de l’avant, et à vous détacher de cette période si difficile pour vous.
      L’EFT peut aussi vous donner le « petit coup de pouce » pour vous y faire parvenir plus facilement.
      Contactez moi en privé si vous voulez que nous en parlions.
      Et, bravo à vous pour votre volonté ! Je suis certaine que vous allez y arriver
      Coeur-dialement
      Valérie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.