avril 2

La résilience : mécanismes de défense et d’adaptation

Print Friendly, PDF & Email
Partages

Dans les précédents articles, vous avez vu la définition exacte de la résilience, comment on pouvait la développer ainsi que le modèle Casita..

Cette semaine, je vous propose de découvrir tous les mécanismes de défenses et d’adaptation que nous avons tous, et ceux qu’il nous faut développer pour devenir résilient.

Introduction

Le concept de résilience a été très connu à travers la situation d’enfants abandonnés, carencés, maltraités qui, en dépit de toute prévision, réussissent à s’en sortir.
Mais il ne faut pas oublier que les adultes aussi vivent parfois des calvaires et que là également la force intérieure et le soutien des autres alimentent leur capacité de résilience.
Leur façon de réagir est un peu différente puisque l’adulte a déjà eu à se mesurer aux difficultés de la vie et que par conséquent il a pu s’en aguerrir, mais il dispose aussi d’autres moyens.

Les moyens utilisés.

L’adulte peut entre autres, recourir à la mise en mots de son malheur, ce qui peut être pour lui une ressource utile.
Chaque personne vivant de très grandes difficultés recours à des moyens qui lui sont propres pour y faire face.
Elle peut par exemple régresser dans la maladie et « grâce aux soins que cette affection entraîne, elle se construit une sorte de cocon protecteur lui permettant de se mettre dans une position d’attente » (propos de Michel Lemay – psychiatre à l’hôpital Sainte Justine). Comme l’explique cet auteur, les symptômes forment une sorte d’abcès de fixation qui « l’autorise à déposer son trop-plein d’angoisse impossible à gérer ».

Des-rebuts-industriels-a-la-creation-artistique_largeL’agitation, l’activisme sont aussi des moyens de réagir à une situation très pénible. Le mouvement donne l’impression, au moins d’être en vie, mais aussi de faire quelque chose, même si ce n’est pas très efficace, en attendant de retrouver une capacité de résolution de problèmes plus opérante.
Pour l’enfant il est évoqué la capacité de rêve et il en est de même pour l’adulte.

La fuite dans l’imaginaire, dans l’écriture ou l’art deviennent des bouées de sauvetage, des points d’ancrage pour ces personnes qui ont été frappées par le malheur.

Les phénomènes adaptatifs sont nombreux et l’humain a appris à développer des stratégies diverses pour faire face à ses difficultés tout au long de son évolution. Il a mis au point des systèmes de survie basés sur des mécanismes affectifs et comportementaux, qui le conduisent parfois à nier la réalité, à la relativiser, à se réfugier dans des croyances ou à libérer des forces créatrices.
L’important pour lui est qu’il se sente redevenir acteur de sa propre réalité.

La résilience n’est pas seulement une capacité personnelle.
Elle est plutôt le résultat d’un ensemble de facteurs où la personnalité et les forces construites par la personne, les interactions sociales et le soutien des autres jouent un grand rôle pour modifier le caractère négatif d’une expérience.

La personnalité résiliente.

rebondirSelon les psychologues, il existerait une personnalité pour qui la résilience serait plus probable.
Des études réalisées auprès de personnes ayant vécu la guerre ou la maladie montrent qu’il existe 3 grands facteurs d’influence : les ressources personnelles, les ressources familiales et les ressources sociales.

Selon Claudia Samson, certains traits de personnalité agiraient plutôt comme un facteur de protection de l’équilibre contre les comportements déviants.

Ils sont en quelque sorte des tremplins pour l’avenir.

Ce sont :

fleche-bleue2-petite l’estime de soi.
fleche-bleue2-petite La confiance, l’optimisme est un sentiment d’espoir.
fleche-bleue2-petite L’autonomie ou un sens d’auto-développement.
fleche-bleue2-petite La capacité à combattre le stress.
fleche-bleue2-petite La sociabilité.
fleche-bleue2-petite La capacité à vivre une large gamme d’émotions.
fleche-bleue2-petite L’attitude positive face aux problèmes et surtout la croyance en sa capacité de les résoudre.

D’autres capacités individuelles agiraient plutôt comme facteurs de résilience, telles que :

fleche-bleue2-petite La perspicacité
fleche-bleue2-petite L’indépendance
fleche-bleue2-petite L’aptitude aux relations
fleche-bleue2-petite L’initiative
fleche-bleue2-petite La créativité
fleche-bleue2-petite L’humour
fleche-bleue2-petite La moralité.

Claudia Samson cite également certaines variables qui pourraient avoir une influence plutôt négative sur le processus de résilience.

Ce sont :

fleche-bleue2-petite L’intensité du trauma
fleche-bleue2-petite La soudaineté de l’agression
fleche-bleue2-petite L’état de santé mentale au moment du traumatisme
fleche-bleue2-petite L’absence ou  la faiblesse de liens sociaux.

Les mécanismes d’adaptation mise en place par le résilient.

Rappelons que les mécanismes de défense utilisés par la personne dans les situations de résilience, sont pour l’essentiel ce que nous développons habituellement pour nous défendre contre l’anxiété, le stress, la perte de l’image de soi dans notre quotidien.
Certains de ces mécanismes peuvent être utilisés de manière négative, et sont observables dans des problèmes de santé mentale grave telle que la névrose ou la psychose.

résilienceCe qui fait la différence dans la résilience, c’est la capacité de la personne, qu’elle soit enfant ou adulte, d’utiliser ces mécanismes de manière positive et de recourir à ceux qui leur permettent de résister au malheur, d’infléchir le cours de sa vie pour redevenir l’auteur de son existence.

Alors les mécanismes que l’on peut rencontrer dans ces situations, sont ceux qui sont qualifiés de matures adaptatifs.

Ce sont :


fleche-bleue2-petite L’affiliation,
qui pousse la personne à chercher une oreille compatissante pour confier ses déboires.
fleche-bleue2-petite L’altruisme
qui va porter la personne au dévouement envers les autres, lui permettant ainsi d’oublier sa mauvaise expérience.
fleche-bleue2-petite L’anticipation de la guérison ou d’un meilleur sort
qui est intimement lié à l’optimisme et à l’espérance.

On peut aussi noter comme autre comportement :

fleche-bleue2-petite L’évitement des pensées moroses, voire même la répression des idées noires et des souvenirs malheureux.
fleche-bleue2-petite L’humour qui permet de les dédramatiser,
fleche-bleue2-petite et la sublimation qui place ces expériences à un niveau spirituel plus élevé permettant ainsi de leur donner un sens différent.

On peut ajouter à ces mécanismes la rêverie diurne qui déconnecte pour un moment, d’une réalité trop pénible.

Les principaux mécanismes de défense

D’autres mécanismes, dont certains sont habituellement considérés négatifs, peuvent être aussi utilisé de manière constructive par la personne résiliente.

mecanisme de defensePrécisons bien que ce qui fait la nocivité d’un mécanisme de défense, c’est l’utilisation qui en est faite plutôt que le mécanisme en lui-même.
Il devient dommageable s’il n’arrive pas à protéger le sujet de l’anxiété, s’il prend un caractère répétitif, impulsif, et nuit  à la perception de la réalité ou en fonctionnement normal de la vie quotidienne.

On appelle mécanismes de défense, les différents types d’opérations psychologiques, ayant pour finalité la réduction de la tension mentale.
En effet, le fonctionnement mental étant conflictuel, en raison de l’opposition inconsciente entre le principe de réalité et la recherche du plaisir, il finit par produire de l’angoisse (qui peut être évidente ou latente).

Cette angoisse signale le danger. Face à cette menace, votre conscience va essayer de se débarrasser de l’angoisse, tout en restant adapté à la réalité, par le recours à des mécanismes de défense.

Ces mécanismes sont variables d’un sujet à l’autre, et chez un même individu d’un moment à l’autre.
Le choix d’un mécanisme de défense est généralement inconscient, et dépend de la personnalité.

À côté des névroses, des psychoses ou des états limites, il existe diverses autres manifestations psycho-pathologiques qui peuvent être dues à l’échec des mécanismes de défense, comme par exemple :

fleche-bleue2-petitel’angoisse paralysante,
qui traduirait un débordement des défenses du sujet devant une situation, dépassant ainsi ses capacités à s’adapter habituellement.

fleche-bleue2-petite La dépression :,
qui refléterait la faillite des mécanismes de défense.

fleche-bleue2-petite Le passage rapide à l’acte : (comme on le voit chez les psychopathes)
traduirait une décharge immédiate de la tension psychique dans l’acte, comme un défoulement.

fleche-bleue2-petite Les maladies psychosomatiques :
témoigneraient aussi de la faillite des mécanismes de défense, laissant la tension psychologique s’écouler directement dans le corps, au lieu de s’évacuer par des mécanismes moins pénibles.

Le-jour-ou-Sartre-a-repondu-a-Freud_imagePanoramique500_220

Les 9 mécanismes principaux de défense sont :

A – le refoulement :

c’est le fait de repousser, de maintenir hors de la conscience, c’est-à-dire dans l’inconscient, les pulsions interdites et toute idée inacceptable par la société.
C’est un processus normal, indispensable à l’équilibre psychologique.
C’est le mécanisme le plus utilisé et grâce auquel se constitue l’inconscient.

Exemple : oublier une période pénible de sa vie qui sera refoulée dans l’inconscient.

B – la sublimation.

C’est la transformation d’une pulsion interdite, en une activité utile et acceptable socialement.
Le but interdit est abandonné au profit d’un nouveau but socialement acceptable.

C’est le mécanisme le plus bénéfique et le plus économique pour la personnalité. Il est le produit d’un conditionnement par l’éducation reçue et la morale.

Par exemple : certains sports de combat seraient une sublimation des tendances agressives.

C – identification.

C’est le fait d’adopter, un aspect ou une attitude d’une autre personne. Elle joue un rôle fondamental dans la constitution de la personnalité.

Par exemple : l’acteur qui s’identifiait au personnage du scénario
ou les ados qui s’identifient à leurs idoles, etc.…

D – la projection

Est le fait de rejeter sur une autre personne, des sentiments ou des pulsions inacceptables ou que la personne refuse en elle.
C’est un mécanisme de défense efficace contre l’anxiété, puisqu’il permet de liquider et d’évacuer la tension intérieure, mais il fausse les rapports avec les autres et peut entraîner des difficultés relationnelles.
Elle est fréquemment utilisée, dans la superstition, la mythologie etc. etc.

Par exemple : le paranoïaque qui déteste quelqu’un et qui s‘estime être persécuté par lui.

E – la régression

C’est lorsque une personne cherche à résoudre ces conflits en retournant à des conduites, des pensées ou un style relationnel, qu’elle a utilisé plus tôt dans sa vie, comme par exemple pendant son enfance.
Elle peut être transitoire ou durable.

F – le déni

C’est le refus de reconnaître un fait réel existant, en niant la réalité même de la perception.
Il peut être utile, dans les suites immédiates d’un événement traumatisant, à condition de ne pas le prolonger longtemps.

G – la dénégation

La pulsion gênante n’est pas refoulée, elle apparaît bien dans la conscience de la personne, mais elle s’en défend en refusant de l’admettre.

H – les formations réactionnelles

Une pulsion inacceptable est transformée en son contraire : la personne va alors manifester ou adopter un comportement diamétralement opposé à ses tendances instinctives.

Par exemple : la gentillesse exagérée et l’altruisme peuvent représenter une formation réactionnelle contre une agressivité inconsciente.
Ou alors la sollicitude exagérée était une formation réactionnelle contre la haine.

I – le déplacement 

Permet de transférer les émotions liées à une représentation interdite, vers une autre moins gênante, mais liée a la première par un élément symboliquement significatif.

Par exemple : la peur de la sexualité peut se déplacer sur la rue (peur de sortir dans la rue). Le lien entre les 2, est que la rue représente le lieu des rencontres, qui peuvent aboutir à des relations sexuelles.

J’espère que cette série d’articles sur la résilience vous aura aidé, ou vous aidera pour affronter les aléas que la vie peut mettre sur votre chemin.

Coeurdialement.

Valérie Madej


 

Partages
Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : , ,
quanta-la-vie Copyright © 2013. All rights reserved.

Ecrit 2 avril 2014 par Valerie Madej dans la catégorie "Développement personnel", "La Résilience

8 COMMENTS :

  1. By Sylvie on

    Bonjour Valérie, cet article fait écho en moi pour avoir vécu avec un manipulateur pervers narcissique qui a souvent pratiqué le déni et la projection sur moi. C’est quelque chose qui empêche toute communication et il est extrêmement angoissant d’y être confronté parce qu’on fini par en perdre la notion de réalité qui est déjà toute relative. J’aurai deux questions: le MPV est-il dans une résilience quand il se comporte ainsi? et aussi, quel comportement adopter face à quelqu’un qui fait une projection? (j’avais beau nier être telle qu’il me décrivait, « preuves » à l’appui; j’avais beau lui expliquer que ce tableau (sombre bien évidemment)était plutôt son propre portrait, rien n’y faisait.)

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Bonjour Sylvie, De ce que je sais des Manipulateurs Pervers Narcissiques (MPN), il s’agit d’une réelle pathologie psychiatrique. Le MPN n’est pas dans une résilience, mais plus dans une grande souffrance. Souvent, il va à l’inverse de son complexe (d’infériorité en général). C’est quand même à la limite du psychopathe…. donc de leur côté, pas grand chose à espérer !
      Face à un MPN, la meilleure arme est d’aller dans son sens, en apparence, cela va vous donner le répit nécessaire pour vous reconstruire, avoir un peu plus de liberté (puisque il vous lâchera un peu en pensant que vous êtes sous son emprise totale) et préparer votre fuite. Si vous tentez de le raisonner, jamais ça ne fonctionnera. Ce qu’il veut, c’est votre soumission et rien d’autre. Qu’il ait raison ou tord, peu lui importe.
      Merci Sylvie pour votre confiance. A bientôt et bravo pour vous être sortie de là 🙂

      Répondre
  2. By jamotte sylviane on

    Bjr’je vis également avec un mari qui me manipule depuis 30 ans
    avant, c etait mes parents je suis souffrante et je suis au repos complet pour un gros problème à la colonne il m est interdit de faire le ménage etc… On est depuis la semaine dernière au Tribunal pour notre p etit fils pour un droit de visite il y a eu des erreurs ns allons chez un avocat
    mon mari avant hier s est attaqué à moi je ne comprenais pas pourquoi En lisant votre article je comprends qu il projeté sur moi ce qu il n accepte pas Il me fait vivre un enfer
    tout es tjs de ma faute ses colères sont tres fortes il me maltraite me rabaisse car je crée bcq au tricot ou crochet des doudous robe de barbie etc… je dois m occuper ne plus rien faire depuis 3 ans j ai du trouve des hobby ça me plaît
    je suis fiere de moi je donne bcq suis à l écoute des autres et lui essaie que j arrete il préfère me voir malade que d etre heureuse je souffre de ne plus voir mon petit fils j agis pour Kylian lui il a bcq de vengée en lui contre notre fils
    j espere revoir mon petit fils il reste avec moi uniquement pour l argent car j ai une maison en vente
    il m empeche de sortir je ne peux plus alle faire mes courses
    suis tjs renfermee il ne veut plus que je conduise
    depuis 2009 il à du arrete son travail il est macon et ses épaules fichues je n ai’plus un moment pour moi il m ettouffe
    Il confond les années et à tjs raison un ex ma dernière opération date de 2009 il soutenait hier que mon opération à été réalisée après le mort de papa en janvier 2011
    c est dur cette vie cet article m a fait comprendre
    merci

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Merci Syvianne pour ce témoignage poignant.
      Je ne sais que répondre face à une situation aussi complexe …. peut être simplement de ne plus vous laisser molester ou frapper, et de porter plainte si cela devait encore arriver. Il serait bon pour vous de ne plus subir de tels agissements et peut être d’envisager une séparation d’avec votre conjoint.
      Dans tous les cas, prenez bien soin de vous. Je vous envoie tout plein de belles ondes !
      Coeurdialement

      Valérie

      Répondre
  3. By Mark on

    très bon article , j’ai aimé , avez vous des livres à me conseillé ? , j’aimerai réelment en apprendre plus
    merci beaucoup

    Répondre
    1. By Valerie on

      Bonsoir Mark
      Merci ! je suis ravie que ce sujet vous ai plus.. malheureusement, je ne vois pas de titres de livres en particulier à vous conseiller… je suis désolée mais je sais qu’il y a un large choix sur amazon entre autres (au moins pour voir ce qui se fait sur le sujet)
      Belle soirée à vous

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.