juin 13

Les attitudes à adopter pour lâcher prise – Chapitre 5

Print Friendly, PDF & Email
Partages

La semaine dernière, je vous ai montré à quoi servait le lâcher prise,(« A quoi bon lâcher prise après tout ?« ).
Cette semaine et les semaines à venir, je vous expliquerai comment procéder pour y arriver et en faire un réflexe dans votre vie. Je vous rappelle toutefois que c’est la répétition qui transforme un acte en réflexe, que ça soit pour un mouvement physique ou pour un mouvement de « pensée ».
Mais par où commencer pour être dans le « lâcher-prise » ?
Comment faire ?
Ce chapitre devrait répondre à toutes ces questions.

1°- Prenez les choses comme elles viennent

Plutôt que de se crisper pour être prêt à bondir en réaction à ce qui survient, tel un guépard sur sa proie, essayez d’accepter les événements pour ce qu’ils sont.
Considérez ce qui se passe.

Quelle action devez-vous entreprendre en premier ?

Ainsi, en adoptant un état d’esprit positif et pratique, vous resterez calme et parviendrez à régler le problème posément sans créer des tensions inutiles.

2° – Détachez vous ! 

Lorsque vous êtes impliqués dans un événement, vous vous oubliez pour faire corps avec ce qui se vit.
S’il s’agit d’une activité artistique ou d’un travail qui requiert toute votre attention, il est naturel de le faire.
Par contre, si cela concerne une chose extérieure à vous, il n’est pas nécessaire de s’investir autant. C’est même déconseillé puisque vous agissez contre nature, en vous identifiant à ce qui arrive.

Il n’existe aucun enjeu, aucun défi à relever.

En adoptant une attitude détachée, le problème n’est plus insurmontable mais vite résolu.

 

3°- Prenez le temps de réfléchir

Le lâcher-prise s’apprend et s’entretient. Il nécessite des prises de conscience ainsi que des mises au point.

Il faut donc consacrer du temps à la réflexion, pour vous interroger sur ce qui vous bloque pour être capables de lâcher-prise.

4° – Faites vous confiance

Pour lâcher-prise il est nécessaire d’avoir confiance en vous pour ne pas céder à la peur ou à toute autre émotion négative.

Se faire confiance amène un relâchement des tensions dans le corps et l’esprit .

5°- Faites confiance aux autres

Lorsque vous parvenez à accorder votre confiance à ceux qui vous entourent, vos relations s’en trouvent améliorées.

Essayez de ne pas vouloir changer les autres, car de toute façon, c’est impossible : vous ne pouvez changer que vous-même.

6°- Faites confiance à la vie

Cette attitude confiante, il faut essayer de l’adopter en permanence,du réveil au coucher, tout au long de la journée.

Même si vous ne parvenez pas tout le temps à le faire, car vous êtes trop occupé dans vos actions quotidiennes, pensez à mettre en pratique cette confiance le plus possible.

Votre qualité de vie n’en sera que meilleure.

7°- Mettez le cap sur l’essentiel

Apprenez à relativiser.

Dans le fond, est-ce si important si votre pull est fichu parce que vous l’avez lavé à la mauvaise température ?

A quoi tenez vous vraiment dans la vie ?

8°- Attendez vous à recevoir

En vous délestant de tout ce qui vous encombre, en vous ouvrant sur la vie, vous provoquez des changements en vous-mêmes qui semblent se répercuter sur l’extérieur.

Lorsque vous êtes confiant, vous émettez une énergie joyeuse.

C’est comme si cette énergie trouvait un écho quelque part et vous renvoyait ce que vous êtes en mesure de recevoir.

Mais pour que cela arrive, il vous faut être prêt à l’accueillir.

En Résumé : 

  • Arrêtez-vous.

    A chaque fois que vous résistez, essayez de vous arrêter pour identifier vos tensions et comprendre ce qu’il se passe en vous. 

  • Apprenez à vous observer

    Pour parvenir à déceler les pensées qui encombrent inutilement votre esprit, vous devez apprendre à vous observer.En prenant du recul, il est alors tout à fait possible de considérer vos ruminations et de vous apercevoir qu’elles n’ont rien à faire là. Elles vous ennuient.

    Cette prise de conscience vous permet de vous en défaire.

  • Ouvrez-vous à l’imprévu

    En ayant l‘esprit ouvert, vous pouvez vous attendre à tout. Il suffit d’activer votre curiosité naturelle, vous préparer à découvrir quelque chose de nouveau pour obtenir cette attitude.Souvenez-vous de votre comportement lorsque vous étiez enfant. Le monde, avec tous ses trésors vous appartenait.

    Retrouvez cet esprit d’aventure et votre capacité à vous adapter à tout type d’événement.

  • Réorientez votre attention

    Essayez de ne plus vous focaliser sur les aspects pénibles qui alourdissent votre vie.Soyez vigilants et surveillez la nature de vos pensées.

 

Source : « Les dossiers de psycho et DP »

A bientôt pour le chapitre 6 : Lâcher-prise dans son corps

Douce journée à vous !

Coeur-dialement

Valérie Madej


 

Partages
Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes :
quanta-la-vie Copyright © 2013. All rights reserved.

Ecrit 13 juin 2014 par Valerie Madej dans la catégorie "Lâcher-prise

6 COMMENTS :

  1. By Stéphanie on

    Bonjour et merci pour tous vos articles . Par rapport au moment présent que je pratique tous les jours parfois même quand j’observe ma respiration ou autre pleins de pensée s et émotions arrive quand même que dois je faire ? Les ignorer car quand je les observe c’est pire .peut on être dans l’instant présent et en même temps dans ses pensée ? Merci beaucoup 🙂

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Bonsoir Stéphanie et merci pour ce partage. Croire que l’on peut stopper les pensées est un leurre, seule l’attention peut être détournée comme par exemple observer sa respiration. Par contre, quand une pensée devient insistante, voir obsédante, vous pouvez déjà commencer par l’accueillir et puis voir ce qu’il se cache derrière son insistance : quel désir ou besoin n’a pas été comblé ? une fois que vous avez cerné ou pas d’ailleurs, le message de cette pensée, remerciez la et vous verrez, elle ne vous obsédera plus. Par contre, plus vous lutterez contre ou essayerez de les ignorer, plus elles reviendront avec force ! Considérez les comme des petits lutins par exemple, alors parlez leur, questionnez les et vous serez surprise du résultat.
      Tenez moi au courant 🙂
      Douce soirée à vous

      Répondre
      1. By Stéphanie on

        Merci beaucoup Valérie je vais essayer cela par contre si je l’observe et qu’elle m’embarque je ne la suit pas ? Ou doit je la suivre quand même un moment ,car ces pensées se suivent et en entraînent d’autres souvent . merci

        Répondre
        1. By Valerie (Auteur) on

          Vous pouvez la suivre, mais sans vous y attacher et sans lutter, juste vous vous placez en observateur. Et si cela devient trop obsédant, travaillez sur le fond de ces pensées, leur motivation, en EFT par exemple, pour neutraliser la charge émotionnelle et psychologique qui font que ces pensées insistent tant. Tenez moi au courant 🙂

          Répondre
  2. By madi on

    Merci Valerie pour cet article très enrichissant sur ce concept du lâcher prise, ça nous permet d’avoir une idée plus claire sur la façon de se détacher de certaines pensées et émotions.

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Avec plaisir Madi. Effectivement, il est des concepts, comme celui du lâcher prise, dont on parle souvent mais souvent aussi de façon imprécise. Le but de cette série d’articles est d’en détailler chaque aspect… bonne lecture et douce soirée à vous 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.