décembre 26

Lâcher-prise – travail d’investigation : sur quoi doit on lâcher prise ?(Chapitre 12)

Print Friendly, PDF & Email
Partages

Les semaines passées, nous avons vu, au travers du portrait robot du bon candidat au lâcher-prise, que nous étions finalement tous concernés  et aussi comment faire pour lâcher prise vraiment.
Cette semaine, je nous propose de visiter chaque domaine de notre vie afin de mettre en lumière les aspects sur lesquels nous devrions lâcher-prise pour vivre plus librement.
Que cette fin d’année 2014 vous apporte la sérénité et l’apaisement nécessaire pour accueillir joyeusement ce nouvel an 2015 !

1°- Les liens qui nous entravent

Travail d'investigation : sur quoi doit on lacher prisePour pouvoir lâcher prise., il faut se libérer des liens inutiles. 

Un petit travail d’investigation est alors nécessaire pour prendre conscience de leur nature. 

En effet, toutes sortes de liens peuvent vous gâcher la vie :  Des liens affectifs, relationnels, professionnels ou personnels.

 2°- Nos relations amicales

Essayez de clarifier les liens que vous entretenez avec autrui.

Travail d'investigation : sur quoi doit on lacher priseVous avez des amis et c’est très bien ainsi, mais comment vous comportez-vous avec eux ?
Qu’attendez-vous d’eux ?
Lorsque vous vous montrez toujours très disponible pour eux par exemple, faites le vous volontiers ou cela vous pèse-t-il ?
En retour, quand vous avez des problèmes, éprouvez-vous le besoin de vous confier et le pouvez-vous ?
Pouvez-vous compter sur vos amis ?
Demandez-vous beaucoup à vos amis ?
Un jour, vous pouvez ou avez été déçus ou doutés de l’amitié.
Quelle valeur attribuez-vous à l’amitié ?
Vos relations sont-elles en cohérence avec votre nature profonde ? 
Ici, il s’agit de saisir quelles sortes de liens vous unissent aux autres et si cela vous convient. 

3°- Avec votre partenaire

Travail d'investigation : sur quoi doit on lacher priseUne relation se construit et évolue au fil des années. Les disputes sont inévitables et souvent salutaires, mais les scènes de ménage ne sont pas obligatoires pour améliorer sa relation à l’autre.

Au contraire, il vaut mieux en parler calmement plutôt que de crier ou encore de ruminer 2 semaines avant de percer l’abcès

Montrez-vous responsables et exposez tranquillement à votre moitié ce qui vous tracasse.

Le dialogue est toujours apaisant et libérateur, il permet de mettre en lumière ce que vous attendez l’un de l’autre et ce que vous pouvez donner et recevoir. 

4°- Vos relations familiales

Travail d'investigation : sur quoi doit on lacher priseLa famille est le lieu de tous les conflits et cela dès l’enfance. Il est difficile de se séparer totalement de vos interdits conscients et inconscients.

Votre but est de pouvoir vous exprimer en toute liberté et d’apprécier la compagnie de vos parents.

Avez-vous des reproches à leur formuler ?
Quelles sont vos attentes ?

Quelles sont vos obligations ?
Avez-vous pardonné ?
Vous êtes-vous pardonnés ?
Vous sentez-vous aimés ?
Les aimez-vous ?
Le montrez-vous ?

Répondre à ces questions vous permet de vous alléger si des nœuds non résolus persistent.

5°- Vos relations professionnelles

Travail d'investigation : sur quoi doit on lacher priseAu travail, il est fréquent de ne pas avoir de bonnes relations avec tout le monde.
Mais parfois, vous rencontrez de réelles difficultés à travailler avec d’autres.

Il peut s’agir d’un chef de service zélé par exemple

Si vous vous sentez détaché par rapport à ce problème, c’est que vous êtes au clair avec vous-mêmes.

Par contre, si cela vous pèse, il est alors nécessaire de vous interroger

En quoi cette relation est-elle stressante pour vous ?
Qu’attendez-vous de votre supérieur ?

Qu’attend il de vous ?
La relation peut-elle évoluer ?
Si oui, de quelle façon ?
Que pouvez-vous faire pour cela ?
Quels liens souhaitez-vous entretenir avec votre entourage professionnel ?

6°- Vous n’avez pas le temps

Travail d'investigation : sur quoi doit on lacher priseC’est la réponse que vous donnez lorsque vous pourriez vous faire du bien.

Vous vous l’interdisez.

Vous n’avez pas le temps de prendre un verre après le travail.
Vous n’avez pas le temps de faire une activité physique.

Vous n’avez pas le temps de méditer, etc.

La prochaine fois que vous prononcez cette phrase, demandez-vous ce que vous fuyez.

En résumé :

  • Etre au clair avec vos relations

    Lorsque vous vous sentez « obligé » de voir quelqu’un (ami, relation ou membre de votre famille) ou de faire quelque chose pour cette personne, examinez si cette action vous pèse. Si c’est le cas, cherchez pourquoi.

     

  • Vos liens avec le passé

    Peut-être que l’autorité parentale agit encore sur vous plus ou moins consciemment ?
    Vos réactions actuelles vous le disent.
    Avez-vous systématiquement l’esprit rebelle ?
    Comment percevez-vous les ordres ?
    Restez-vous calmes dans n’importe quelle situation contraignante ou autoritaire ?

  • Etes-vous dans l’urgence ?

    La vie vous demande beaucoup ou plutôt vous vous laissez étouffer par votre quotidien. Vous courez dans tous les sens : après l’argent, le travail, l’alimentation, le logement etc…
    Est-il vraiment nécessaire de stresser ainsi ?

  • Estimez-vous

    Pour vivre en harmonie avec les autres, il faut d’abord pouvoir le faire avec soi. Vous devez donc consacrer du temps pour vous connaître et vous aimer.

Article inspiré par  « Les dossiers de psycho et DP »

 

Que cet article vous aide à y voir plus clair !
La semaine prochaine pour le chapitre 13 : S’en remettre à ses proches.

Coeurdialement

Valérie Madej


 

Partages
Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes :
quanta-la-vie Copyright © 2013. All rights reserved.

Ecrit 26 décembre 2014 par Valerie Madej dans la catégorie "Développement personnel", "Lâcher-prise

2 COMMENTS :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.