juillet 17

Connexion entre cerveau et intestin ?

Print Friendly, PDF & Email
Partages

Comme promis lors de l’article « Flore intestinale et émotions : quelles sont les interactions ? », je vous présente avec la traduction de ce nouvel article, un autre point de vue, peut être plus concret que le précédent et tout à fait complémentaire.

Bonne lecture à vous 🙂

Article de Garima Roy

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi vous arrivait-il de ressentir des papillons dans votre estomac ?
Ou bien un serrement à l’estomac lorsque vous ressentez un sentiment angoissant et prémonitoire que quelque chose d’inattendu va ou est entrain de se produire ?

Plusieurs études au cours des années ont établi le fait que l’état de l’intestin influence notre santé mentale. 

Le corps humain est constitué de deux cerveaux.
L’un est situé dans notre tête et le second  dans nos tripes.

Ces deux cerveaux commencent à se former à partir du moment où un ovule est fécondé.

Ils se développent à partir de la même grappe de tissu, dans lequel une section évolue en système nerveux central (cerveau) et une autre en système nerveux entérique (intestinal). Le nerf vague, le plus long de tous les nerfs crâniens, relie ces deux système nerveux.
Les produits chimiques (hormones, neurotransmetteurs) qui contrôlent le cerveau crânien se trouvent aussi dans le « cerveau » de l’intestin.
En raison de ce lien entre le cerveau et l’intestin, les chercheurs ont conclu que :

la bonne santé intestinale contribue à maintenir une bonne santé mentale et émotionnelle

L’intestin humain a un micro-biote intestinal, qui est essentiellement composé de grappes de plusieurs micro-organismes vivants dans notre intestin.
Il contient des dizaines de milliers de milliards de micro-organismes, y compris au moins 1000 espèces différentes de bactéries connues avec plus de 3 millions de gènes (150 fois de plus que les gènes humains). Selon des études , la présence ou l’absence de micro-biote intestinal affecte le développement du comportement en provocant de changements neurochimiques dans le cerveau

Le micro-biote intestinal exécute une fonction de communication avec le cerveau. Leur présence ou leur absence influe sur le système nerveux central et sur le comportement.
Par conséquent, il est nécessaire qu’une communication saine entre l’intestin et le cerveau soit assurée pour éviter une maladie psychiatrique.
De plus, environ 70% des cellules qui composent le système immunitaire du corps se trouvent dans l’intestin. Par conséquent, il est fortement conseiller de surveiller votre intestin.

Des chercheurs de l’Université de Californie, Los Angeles (UCLA) ont sélectionnés 45 femmes qui recevront quotidiennement soit un yaourt probiotique, soit un yaourt non probiotique ou un yaourt « neutre« .
Lorsque ces femmes ont été examinés après 4 semaines, il a été constaté que les femmes du groupe de yaourt probiotique avaient une réaction émotionnelle plus stable lorsqu’elles étaient exposées à une situation stressante. 

Kirsten Tillisch qui a conduit les chercheurs californiens a noté,

«En changeant l’environnement dans l’intestin , nous pouvons changer ce qui se passe dans le cerveau « . 

Parallèlement à l’alimentation de votre esprit, vous devez veiller à bien nourrir votre intestin aussi. Il existe d’innombrables façons de garder un esprit et un intestin sain en même temps. 

1) Inclure quotidiennement des «probiotiques» dans votre alimentation.
Les probiotiques ont du mal à digérer les hydrates de carbone ce qui augmente le nombre de bactéries dans votre intestin.
Vous pouvez consommer par exemple du yaourt, de l’avoine crue, de l’ail, des oignons, des bananes, du blé et de l’orge brut, etc 

2) Ne pas sauter le petit déjeuner.
Quand vous vous réveillez le matin, votre taux de sucre dans le sang est faible et c’est la raison pour laquelle vous vous sentez léthargique et paresseux.
Pour stimuler votre énergie, il faut prendre un petit déjeuner tous les jours.
Déranger votre taux de sucre c’est déranger votre corps et le niveau d’énergie de votre esprit.

3) Le manque de variété dans l’alimentation, génère le manque de variété dans nos bactéries intestinales.
Faites attention à avoir un repas nutritif sain.

4) Évitez les aliments acides.
Contrôler votre consommation de café ainsi que votre consommation d’alcool. 

5)  Mangez des fruits.
Les fruits sont la meilleure source d’enzymes et de vitamines. 

6) Plusieurs herbes aromatiques telles que la cannelle, la cardamome, la coriandre etc sont très pratiques pour nourrir les bonnes bactéries dans l’intestin.
Elles éradiquent également la présence de bactéries pathogènes dans l’intestin. 

7)Diminuez le niveau d’hormones de stress.

Adonnez-vous à des activités que vous aimez : chantez, dessinez, dansez. 

8) Le yoga et la méditation sont d’excellents moyens pour se détendre.

Pratiqués régulièrement, ils augmentent la présence d’hormones saines nécessaires au maintien d’un esprit sain.
Il s’avère qu’ils gardent aussi votre intestin heureux . 

9) Gardez votre niveau d’énergie équilibré dans votre corps et dans votre esprit en ayant plusieurs petits repas tout au long de la journée.
Un bon métabolisme est la clé pour avoir une excellente condition de l’être. 

10) Surveillez  votre système digestif.
Boire beaucoup d’eau. La déshydratation conduit à plusieurs problèmes

Sources Gut sentiments: l’avenir de la psychiatrie peut être à l’intérieur de votre estomac Gut cerveau Gut santé

A propos de l’auteur :
Garima Roy, ancien animateur de radio et rédacteur / journaliste indépendant, il aime explorer le monde avec son esprit. La joie est son état d’être naturel.

Voilà, j’espère que cet article vous aura apporté les éclaircissements que vous désiriez.

Douce soirée à vous et à très bientôt.

 

Valérie Madej


 

 

 

Partages
Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : ,
quanta-la-vie Copyright © 2013. All rights reserved.

Ecrit 17 juillet 2014 par Valerie Madej dans la catégorie "Épigénétique

2 COMMENTS :

  1. By Damien Malène on

    – Sganarelle : D’où l’expression « il a l’estomac dans les talons », déformation de « Il a le cervelet dans le gros colon ».
    – Diafoirus : Donnez lui du yaourt probiotique et 5 fruits et légumes par jour.

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      lol ! Les expressions populaires sur le sujet ne manquent pas non plus !!! Merci Damien pour ce clin d’oeil pétillant ! Doux we à vous

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.