février 23

Perception ou choix : comment percevez-vous le monde ?

Print Friendly, PDF & Email
Partages

Beaucoup de gens s’attendent à ce que 2014 soit une année mémorable – une opportunité pour les individus de co-créer collectivement un monde nouveau meilleur, tandis que d’autres perçoivent des scénarios apocalyptiques.


Et vous, comment percevez-vous le monde?

La définition de la « perception » , en termes simples, est la compréhension ou la prise de conscience de quelque chose par l’intermédiaire d’un ou plusieurs sens physiologiques – la vue, l’ouïe, le toucher, le goût et l’odorat.

Vous pourriez, par exemple, percevoir la présence d’une autre personne dans une pièce parce que vous l’avez vu de vos propres yeux, entendu ses pas ou une ouverture de porte, ou senti la vibration de quelqu’un qui marche à travers le plancher.
Ce sont toutes les perceptions de base que nous avons de notre monde physique. 

Perceptions, intuitions ou choix ?

Au-delà de cette définition traditionnelle, généralement les gens conviennent qu’à un certain niveau il y a beaucoup plus de perceptions que celle perçue par les 5 sens. 

Qui d’entre nous n’a pas, à un moment donné, senti ses cheveux à l’arrière de la nuque se soulever ?
Peut-être vous avez regardé derrière vous pour savoir si quelqu’un vous cherchait ?
N’avez-vous jamais pensé, « j’ai le sentiment que ça va être une bonne journée »

Nos journées sont bien remplies par nos perceptions. Elles régissent la façon dont nous menons nos vies 

ascenseurPensez à toutes les perceptions que vous pourriez avoir en vous tenant debout dans un ascenseur pendant qu’il vous amène de la réception au septième étage :

« C’est aussi étouffant ici qu’à la plage.
Je me sens bien aujourd’hui.
Cet homme à la mallette et au parapluie semble sûr de lui.
Qu’est-ce que je fais de ma vie ?
Je souhaite … Je pense que … je me sens … Je me demande ….
Et qu’il pourrait arriver n’importe quoi bien avant que vous atteigniez le troisième étage ! « 

Jusqu’à très récemment, il était généralement admis que nos perceptions étaient limitées aux données recueillies par les cinq sens et traitées par le cerveau conscient, mais aujourd’hui de nombreux chercheurs, y compris ceux de l’Institut de HeartMath (IHM), croient que tous nos systèmes psycho-physiologiques sont engagés dans la formation de nos perceptions. Les études relatives aux processus intuitifs sont en expansion dans le monde entier par des scientifiques qui cherchent à en savoir plus sur la capacité de l’homme à connaître, sentir et comprendre certaines choses sans aucune connaissance préalable détectable. 

carte des emotionsLes chercheurs du IHM ont constaté que le cœur humain, que nous comprenons maintenant, possède un niveau sophistiqué d’intelligence, découvert par des scientifiques dans les années 1990, qui est le plus important dans cette perception non-cérébrale.
La preuve de cela a été mesuré à travers une gamme d’émotions et de changements physiologiques exposés ou détectés dans tout le corps, lors de l’étude électrophysiologique preuve de l’intuition -. McCraty, Atkinson et Bradley, 2004 (comme vous avez pu aussi le lire dans mon précédent article : « Le pouvoir de l’esprit – d’où proviennent nos comportements ?« )

Saviez-vous, par exemple, que lorsque vous regardez tranquillement le motif de votre rythme cardiaque sur un moniteur de fréquence cardiaque, la vague qui traverse l’écran peut soudain devenir erratique si vous vous concentrez seulement sur quelque chose qui vous met en colère ou rappelle un incident qui vous a affecté négativement

Notre pouvoir personnel : tout est question de choix

421-percevoir-le-mondeCette découverte et les conclusions ultérieures s’avèrent très bénéfiques pour les personnes d’une multitude de manières. Considérant qu’il a été largement cru que notre perception des événements et des situations dans nos vies peut causer du stress, de l’anxiété, de la dépression, de la fatigue et une gamme de conditions « débilitantes« , les chercheurs du HeartMath ont appris qu’elle n’est pas due à la seule perception

Après avoir mené de nombreuses études contrôlées impliquant des centaines de sujets, ils ont montré qu’en fait, c’est la réponse que nous donnons à nos perceptions qui est le facteur déterminant et que nous avons le choix dans la façon dont nous réagissons

Par exemple, imaginez que vous repériez des nuages orageux à l’horizon alors que vous vous préparez à aller passer une journée à la plage. Vous pouvez réagir à votre perception d’une tempête imminente de plusieurs façons :

check2-bleuVous pouvez choisir d’être contrarié parce que vos plans ont été bouleversés, auquel cas il y aurait un effet négatif sur votre humeur et votre corps.
check2-bleuOu bien faire le choix contraire qui consiste à voir cette situation comme une opportunité, pour lire un livre, aller au cinéma ou de vous engager dans une autre activité agréable. 

Ainsi, vos perceptions de 2014 ne dépendent pas seulement de la façon dont vous percevez le monde quand vous regardez les informations, mais de comment vous répondez au monde que vous percevez lorsque vous regardez ces informations. 

ressentir-lempathie-L-5Q5gUr« Je regarde les nouvelles, mais au lieu de les laisser me stresser, je me concentre sur mon cœur et j’envoie toute ma compassion et mon intention bienveillante. «  

Changer votre cœur peut changer votre perception en agrandissant sa vision. 

Que choisissez-vous ?

CHOISIRRegarder et répondre au monde par des qualités de cœur comme la bonté, le respect, le non-jugement ou de la compassion ou répondre au travers du prisme de l’insécurité, l’inquiétude, la résignation, la colère, la peur ou la dépression ?

Comment réagissez-vous au monde que vous percevez ?

Traduit de l’américain par moi-même
Source: care2.com

Dans mon prochain article « Non sans notre consentement »,  j’explorerai de façon plus précise la notion du choix que nous avons sur nos vies.
Bonne lecture et à la semaine prochaine 🙂

Valérie Madej


 

Partages
Rendez-vous sur Hellocoton !

Étiquettes : , ,
quanta-la-vie Copyright © 2013. All rights reserved.

Ecrit 23 février 2014 par Valerie Madej dans la catégorie "Épigénétique

6 COMMENTS :

  1. By malou on

    Bonsoir Valérie, félicitations pour ce nouveau site, il est très beau 😉

    Pour répondre à la question de fin d’article, je choisis de prime abord : « Regarder et répondre au monde par des qualités de cœur comme la bonté, le respect, le non-jugement ou de la compassion » mais ces derniers temps je l’avoue, j’ai réagis et pour le coup été dans le deuxième « camps » en manifestant de la peur sur l’affaire du « motilium » et en réagissant j’ai rajouté de la peur à la peur …. mais comment peut on sensibiliser si l’on ne dit rien ? et faire l’autruche n’est ma manière d’être … alors en conclusion, j’alterne en essayant d’être compatissante et bienveillante la plupart du temps … merci pour cet article, il arrive très à propos pour moi 🙂

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Merci Malou ! Haaaa quand les synchronicités s’en mêlent !!! 😉 lol Il faut parler et dire les informations, même celles qui ne sont pas agréables. La seule chose, c’est que nous devons apprendre à modifier nos modes de réponses à cela. Se replonger dans son coeur et envoyer de l’amour et de la compassion aux victimes, par exemple, et surtout ne pas rester figer sur ces événements. C’est à mon sens le plus important.
      Douce soirée à vous

      Répondre
  2. By liliane on

    Bonsoir Valérie,
    décidément vous abordez des sujets qui sont au coeur de mes propres questionnements…mais mon questionnement c’est aussi : est-ce que c’est faire l’autruche que de ne pas vouloir s’abreuver d’informations choisies par d’autres ?
    Qui décide que je dois savoir que des enfants ont été victimes d’un sadique par exemple ? Pourquoi cette information devrait être portée à ma conscience et à ma connaissance et pourquoi est-ce que c’est plus important que de porter à ma connaissance et à ma conscience que d’autres enfants sont immensément aimés ?
    Travaillez à mon adaptabilité, et choisir de prendre la vie du meilleur côté, d’aller au cinéma si le nuage m’empêche d’aller à la plage, oui…. mais devoir utiliser mon énergie à me remettre et à m’adapter face à des nouvelles qu’on choisit à ma place de devoir m’apprendre, c’est autre chose.
    Je n’ai pas encore trouver de juste mesure par rapport à tout cela mais je ne suis pas sûre que les informations servent à la sagesse de l’humanité.
    Cordialement
    Liliane

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Bonsoir Liliane et merci pour cette remarque. En fait, il ne s’agit pas de subir le choix des autres, mais tout simplement d’être dans la vraie vie. Elle est composée d’amour et de joie, de bonté et de bienveillance, et elle est aussi composée de crimes et de guerres, de tristesse et de désarroi. Rester informé sans s’abreuver, c’est à dire sans non plus courir après, c’est aussi permettre de mieux connaître notre monde actuel pour mieux le comprendre. Bien sûr, il faut trouver un juste milieu entre s’abreuver et rester au courant de ce qui se passe autour de nous…. vaste débat je le conçois 😉 Douce soirée

      Répondre
  3. By patrick on

    Bonjour Valerie,
    Tu montres que la perception peut être « optimiste » ou « pessimiste ». L interpretation des faits est de même nature. Au total, tout se passe bien dans le tête.

    Répondre
    1. By Valerie (Auteur) on

      Bonjour Patrick
      Non, il y a une grande différence entre être optimiste ou pessimiste ! L’optimiste fait confiance à l’avenir et en ses actions, le pessimiste noircit le tableau, manque de confiance et surtout imagine des tonnes de catastrophes. L’interprétation des faits n’est pas du tout de même nature ! c’est comme si tu regardais la vie avec des lunettes noire ou avec des lunettes claires…. il y a une énorme différence qui va agir sur ta façon de vivre et de gérer les événements.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.